Tout savoir sur le sommeil et ses effets sur le comportement et développement de l’enfant (de 4 mois à 18 ans)

Un bon sommeil favorise le développement de l’enfant et aide à l’apprentissage. À l’inverse, ne pas dormir suffisamment peut affecter sa mémoire, son raisonnement, son comportement et sa capacité à contrôler ses émotions, ce qui peut nuire à sa santé. Dans cet article, nous allons vous donner toutes les informations relatives au sommeil de votre bébé ou de votre enfant.

De combien d’heure mon enfant a-t-il besoin de dormir pour favoriser son bon développement et son apprentissage ?

Tous les enfants sont différents. Certains dorment beaucoup, d’autres dorment moins. Les données ci-dessous indiquent la quantité de sommeil dont votre enfant a besoin sur une période de 24 heures, qu’il s’agisse d’une sieste d’une nuit ou d’une sieste l’après-midi.

Nourrissons (de 4 à 12 mois) : 12 à 16 heures de sommeil

Tout petits (1 à 2 ans) : 11 à 14 heures

Petits enfants (3 à 5 ans) : 10 à 13 heures

Grands enfants (6 à 12 ans) : 9 à 12 heures

Adolescents (13 à 18 ans) : 8 à 10 heures

Source : Recommended Amount of Sleep for Pediatric Populations: A Consensus Statement (AASM ; American Academy of Sleep Medicine)

Que faire si mon enfant a du mal à s’endormir ?

Certains enfants ont du mal à s’endormir seuls et veillent plusieurs heures avant de se coucher. Cela peut être dû au fait de passer trop de temps devant un écran avant de partir au lit ou à la caféine présente dans les boissons gazeuses et énergisantes souvent prisé des enfants. La peur du noir peut être aussi un élément déclencheur pour votre enfant, vous pouvez lire notre article sur le sujet pour en savoir plus.

1. Bannissez ou limitez fortement les écrans au moins 1 heures avant le coucher de l’enfant, l’exposition à la lumière bleue des écrans stimule fortement les récepteurs rétiniens ce qui provoque le retardement du sommeil car l’horloge biologique pense qu’il fait encore jour.

2. N’autorisez votre enfant qu’à boire de l’eau avant le sommeil et éviter les boissons gazeuses dont la présence en sucre et en caféine ralentissent l’endormissement.

3. Encouragez les activités relaxantes avant de le coucher, comme lire un livre, écouter de la musique douce. Vous pouvez aussi installer une ou plusieurs veilleuses pour qu’il se sentent en sécurité lors de l’endormissement ou des réveils nocturnes.

Si les éléments cités en haut ne causent pas de problèmes de sommeil chez votre enfant, parlez à votre médecin d’autres moyens d’aider votre enfant à s’endormir naturellement.

Pour quelles raisons devrais-je consulter un médecin ?

  1. Somnambulisme 

Le somnambulisme se produit lorsqu’un enfant se réveille partiellement mais pas complètement pendant la nuit. Il peut se lever dans son lit et répéter certains mouvements. Il peut sortir du lit et se promener dans sa chambre ou dans les pièces qu’il connaît bien. En général, si vous parlez à votre enfant en crise de somnambulisme, il ne vous répondra pas. Si votre enfant est somnambule, il est important que l’environnement qui l’entoure soit sûr. Guidez-le doucement vers le lit en ne le réveillant pas. Si le problème persiste, consultez votre médecin.

  1. Ronflement bruyant

Si votre enfant ronfle bruyamment de façon régulière, il peut y avoir un problème.

  1. Terreurs nocturnes

Les terreurs nocturnes sont très différentes des cauchemars. Les enfants souffrant de terreurs nocturnes pleurent de manière incontrôlable, respirent rapidement et semblent éveillés. Le réveil peut être déroutant et prendre du temps pour se calmer et s’endormir. Les terreurs nocturnes apparaissent généralement entre 4 et 12 ans, mais peuvent apparaître dès 18 mois. La plupart des enfants s’améliorent d’eux-mêmes en vieillissant, mais si cela ne disparaît pas, consultez votre médecin.

Les bienfaits pour l’enfant d’un bon sommeil

Un sommeil adéquat en termes de temps et de qualité aide l’enfant à se développer et à apprendre. Pendant son sommeil, l’enfant consolide tout ce qu’il a appris pendant la journée.

–   Renforce son système immunitaire

–   Renforce sa concentration

–   Améliore son apprentissage et sa réflexion logique

–   Améliore son développement physique

Les méfaits pour l’enfant d’un manque de sommeil

À l’inverse, trop peu de sommeil peut nuire à de nombreux aspects du développement de l’enfant.

–   Difficulté à gérer ses émotions, impulsivité, agressivité, saut d’humeur ou même parfois sujet à la dépression

–   Difficulté à maintenir l’attention et la concentration

–   Prise de poids et moins bon équilibre alimentaire

Si vous avez d’autres questions sur le sommeil de votre enfant ou votre, n’hésitez pas à nous écrire, nous serons ravis de vous répondre.

L’équipe Olala

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *